Qui sommes-nous ?

« Guérir et prévenir les cancers: donnons les mêmes chances à tous, partout en France » tel est le titre du troisième plan cancer 2014-2019.

Les cancers demeurent la première cause de mortalité en France : ils sont responsables de près de 150 000 décès chaque année.
Le troisième Plan cancer montre la volonté du gouvernement d’amplifier la lutte contre les cancers par des mesures concrètes et un engagement coordonné de tous ses acteurs. Oncobretagne, qui est le Réseau Régional de Cancérologie (RRC) de Bretagne, fait partie de ces acteurs.

Le plan compte 17 objectifs. Parmi ceux-ci, l’objectif 16 « optimiser les organisations pour une plus grande efficience ». Il vise notamment à redéfinir la place des acteurs régionaux et territoriaux en appui des Agences Régionales de Santé (ARS), responsables de la déclinaison du Plan dans leur région. Oncobretagne est une structure de coordination régionale nécessaire pour améliorer les prises en charge comme pour favoriser la dynamique d’une recherche nécessairement pluridisciplinaire : objectif 16, action 16.3 du plan cancer « Sans préjudice d’un pilotage national garantissant harmonisation des missions et partage d’expériences, il apparaît essentiel de conforter le rôle des RRC auprès de l’ARS comme structure régionale d’appui et d’expertise en cancérologie »

Oncobretagne travaille en collaboration avec deux autres entités régionales à savoir : Le Pôle Régional de Cancérologie (PRC) dont la mission de coordination cible principalement les champs de la recherche, de l’expertise et de l’innovation ; L’Unité de Coordination d’Oncogériatrie (UCOG) dont la mission de coordination cible les plus de 75 ans et portent sur tous les champs. Il est également en lien fonctionnel étroit avec les Centres de Coordination en Cancérologie (3C) et les Réseaux Territoriaux de Cancérologie (RTC) dont il favorise les échanges par des réunions de coordination régulières. La Bretagne compte six RTC et sept 3C, tous inter-établissements et couvrant chacun un territoire de santé. Toutefois, le territoire 8 (Centre Bretagne) ne dispose pas d’un 3C et ses activités sont portées par le 3C du territoire 4. Parmi les sept 3C de la région, 6 sont intégrés aux RTC car, le territoire 5 n’a plus de RTC depuis 2013.

Cependant, dans le cadre de la Stratégie nationale de santé, il est envisagé une fusion de tous les réseaux territoriaux et/ou locaux de santé (dont les RTC) pour constituer des Plateformes Territoriales d’Appui à la Coordination (PTAC) en vue d’un accompagnement global et coordonné du patient avec le médecin traitant au centre de cette coordination. L’organisation de la coordination cancérologique en Bretagne au niveau régionale devra donc s’adapter à cette évolution, dont l’impact sur les missions et le fonctionnement du RRC n’est pas négligeable.

Objectifs et missions

La mise en place des Réseaux Régionaux de Cancérologie (RRC) a comme objectif de garantir à l’Agence Régionale de Santé (ARS) un appui régional fort dans le champ de la cancérologie en misant sur le rapprochement des structures.

Le réseau Oncobretagne a pour finalité de garantir à tous les patients, par une harmonisation des pratiques, un accès égal, à des soins de qualité en cancérologie, quels que soient le lieu et la structure de prise en charge. Oncobretagne n'est pas un réseau de "soins" mais un réseau d'échanges et de coordination en cancérologie.

Il favorise des rapprochements fonctionnels et structurels entre les différents professionnels de la cancérologie et d’autres structures intervenant sur cette thématique comme les réseaux territoriaux, les centres de coordination en cancérologie et les structures de dépistage.

La vocation du réseau est de participer à la réflexion, à l’expertise, à la diffusion de connaissances, à la coordination et/ou à la mise en place de tous types d’études ou d’actions ciblées sur le cancer et répondant aux objectifs définis par la charte du réseau.

Oncobretagne est le moteur de l'assurance qualité pour l'organisation des soins en cancérologie en Bretagne.

Promouvoir l'égalité des soins par l'harmonisation des pratiques diagnostiques, thérapeutiques et de surveillance

  • Elaborer (implémentation/déclinaison régionale par les professionnels de la région,) des référentiels communs de bonnes pratiques à partir des recommandations nationales et internationales validées et actualisées
  • Assurer la diffusion des recommandations de bonnes pratiques et leur mise à disposition auprès des professionnels concernés et assurer ou faciliter la veille scientifique permettant leur révision régulière
  • Organiser le suivi de l’application des recommandations et référentiels par l'élaboration, en commun avec les Centres de Coordination en Cancérologie (3C) de la région, d'objectifs et de méthodologies d'évaluation des pratiques.

Faciliter l'accès à une prise en charge pluridisciplinaire

  • En mettant à disposition un annuaire actualisé des Réunions de Concertations Pluridisciplinaires (RCP) organisées par les 3C
  • En facilitant l'organisation de RCP régionales et RCP de recours

Le partage d'information et la communication font partie des missions principales d’Oncobretagne :

  • Assurer la promotion du Dossier Communicant de Cancérologie et répondre à la cible DCC INCa
  • Harmoniser et actualiser les fiches de saisie des RCP, au niveau régional
  • Veiller à la mise à jour du site internet d’Oncobretagne, principal outil de communication et d’échanges en temps réel et accessible à tous
  • Mettre à disposition les annuaires des établissements autorisés et associés, des visioconférences, des réseaux de santé et d’autres structures partenaires (HAD, structures de dépistage, centres de traitement de la douleur, etc.)

L'information et la formation des professionnels et des patients sont facilitées par une dynamique portée par l’ensemble des réseaux territoriaux et/ou PTAC et les professionnels de terrain.

Oncobretagne apporte un appui logistique et participe au recensement des besoins de formations médicales et paramédicales à l'échelon de la région en lien avec les organismes et institutions assurant ces formations professionnelles. Un projet de demande d’agrément DPC est inscrit dans le CPOM 2015-2019.

Le réseau se doit d'avoir un rôle moteur dans le partage de la connaissance médicale pour tous les aspects de la cancérologie et dans la mutualisation des expériences. Ainsi, il promeut l’organisation des journées régionales ou inter-régionales en lien avec les groupes techniques répartis par spécialités.

Oncobretagne assure l’accompagnement méthodologique et logistique des groupes de travail « référentiels de bonnes pratiques ». A terme, la participation à la rédaction des référentiels devrait être un élément validant pour le Développement Professionnel Continu (DPC). Cette question a été soumise par l’Association des COordinateurs de RESeaux de CAncérologie (ACORESCA) à l’INCa.

Oncobretagne assure également une veille documentaire pour les professionnels, notamment en ce qui relève des textes réglementaires nationaux ou régionaux.

Le réseau peut aussi organiser des journées retours d’expériences portant sur les évaluations des pratiques professionnelles en cancérologie menées par les professionnels au sein de leur établissement ou en transversal.

Consulter l'agenda