RCP

Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP)

Les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) sont définies comme « un lieu d’échanges entre spécialistes de plusieurs disciplines sur les stratégies diagnostiques et thérapeutiques en cancérologie”.  Elles regroupent des professionnels de santé de différentes disciplines dont les compétences sont indispensables pour prendre une décision accordant aux patients la meilleure prise en charge en fonction de l’état de la science du moment. Toutefois, les RCP ne sont pas exclusives à la cancérologie et peuvent être utilisées dans d’autres spécialités, notamment pour des prises en charge complexes.

Selon les recommandations de la haute autorité de santé (HAS), la RCP s’impose pour la prise de décision de tous les malades atteints d’un cancer. De plus, pour être jugée valable, une RCP à visée diagnostique ou thérapeutique doit se faire en présence d’au moins3 médecins de spécialités différentes permettant d’avoir un avis pertinent sur toutes les procédures envisagées. La participation aux réunions peut se faire par visio-conférence.

En Bretagne, les RCP territoriales sont coordonnées par les Centres de Coordination en Cancérologie (3C). Les RCP régionales et de recours sont gérées par le Pôle Régional de Cancérologie. Pour illustrer l’importance et l’ampleur de cette activité RCP : en 2014, sur toute la région, on compte toutes spécialités confondues 2 808 réunions avec 46 601 avis (fiches RCP). Le temps médical cumulé passé à ces réunions est estimé à 44 928 heures, soit plus de 22 ETP médicaux.

Le fonctionnement des RCP est optimisé par un outil informatique commun à toute la région Dossier Communicant de Cancérologie (DCC) appelé Alfa Lima, accessible partout et utilisé par l’ensemble des membres des RCP. Par ailleurs, le Pôle régional de cancérologie et le 3C de chaque territoire ont établi un annuaire des RCP, régulièrement mis à jour avec le type d’organes ou la spécialité, les lieux et dates de réunion, les noms des médecins responsables de ces RCP ainsi que les contacts téléphoniques.

Par ailleurs, une charte des RCP élaborée et validée en 2007 a été mise à jour en 2013.

Enfin, à la demande du conseil d’administration en 2013, le SIB a été missionné pour mettre en place l’automatisation de l’envoi des fiches RCP dans les dossiers patients informatisés des établissements. Ce projet est presque abouti et un établissement a déjà testé cette évolution  dont la mise en production a été réalisée en août 2015.

Pour en savoir plus sur les outils, consulter la rubrique DCC/DMP