Lu pour vous – Le nouveau Programme Personnalisé de Soins

Le Plan Personnalisé de Santé (PPS) est un document de synthèse remit au patient à la suite de la discussion de son dossier en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). Il est structurellement composé de deux volets :

  • le volet « informations générales » (informations administratives, coordonnées du médecin traitant, des médecins en charge du patient, des structures de coordination, des structures de soutien et d’information etc.)
  • Le volet « soins » (diagnostic, programme thérapeutique et calendrier et soins oncologiques de support).

Il est toutefois possible de décider au niveau local d’ajouter des informations complémentaires au PPS.

C’est un programme co-construit entre le patient et le médecin. Il est nécessaire que le PPS soit remis au patient dans un langage qui lui soit compréhensible et qu’il soit particulièrement adapté quand il concerne les enfants et les Adolescents et Jeunes Adultes –AJA (15-25 ans).

Il a pour vocation d’être un outil du parcours de soins du patient intégré dans le Dossier Communicant en Cancérologie (DCC). La dématérialisation du PPS est donc nécessaire pour faciliter la réutilisation des informations préalablement recueillies. C’est donc un outil qui doit être informatisé et interopérable entre les différents professionnels de santé. En effet, l’interopérabilité permet à différents systèmes techniques d’utiliser un langage commun pour traiter les informations et permettre ainsi aux professionnels de santé de s’échanger les informations contenues dans le PPS quels que soient les outils informatiques qu’ils utilisent.

La dématérialisation favorise l’optimisation du temps médical de chaque professionnel impliqué dans le PPS. Le format technique retenu est le CDA, pour un format technique intégré et partagé. Cela permet pour le médecin la réutilisation de données préenregistrées telles que les annuaires et les listes de professionnels/services/structures.

Le PPS est différent du Dossier Médical Partagé (DMP), même s’ils comportent tous les deux des éléments communs  : la fiche RCP la plus récente, le dossier médical, le plan de soins, le compte rendu du temps d’accompagnement soignant paramédical et l’évaluation sociale et des besoins en soins oncologiques de support.

Le PPS peut être réadapté tout au long du parcours, notamment en cas de nouvelle RCP, de modification du plan de soins, s’il apparaît de nouveaux besoins en soins de support, en cas de modifications des données ou coordonnées du patient, etc.

Enfin, l’information du patient sur le partage du PPS entre les professionnels de santé impliqués dans son accompagnement est indispensable au regard du partage de données que cela entraîne.

 

Plus de détails dans le document intégral de l’Institut National du Cancer : Le nouveau programme personnalisé de soins – Principes généraux d’utilisation et éléments fondamentaux